Move to cloud : comment bien réussir votre migration ?

Depuis l’arrivée de la marketplace Amazon au début des années 2000, le cloud a connu une ascension fulgurante. Entre 2005 et 2015, les dépenses mondiales liées au cloud ont été multipliées par 4 et l’on estime que pas loin de 100 zettaoctets de données seront stockées dans le cloud d’ici à 2025. Si, de nos jours, 85% des entreprises utilisent le cloud, seulement 12% l’utilisent correctement, et certaines font parfois même marche arrière après une tentative infructueuse. Alors comment réussir votre « move to cloud » (ou migration vers le cloud) ? Quels défis principaux vous faudra-t-il relever ? Quelles bonnes pratiques mettre en place ? On vous dévoile tout dans cet article !

Les piliers d’une transformation digitale

Avant toute chose, il est important de prendre conscience que la transformation digitale ne peut pas avoir lieu de façon indépendante, elle doit faire partie d’un projet de transformation d’entreprise globale qui repose sur 4 piliers :

  • Un pilier Business, l’entreprise a la volonté de s’adapter aux besoins changeant de ses clients.
  • Un pilier Humain, nécessité de faire adhérer les collaborateurs au projet.
  • Un pilier Process, adapter les processus en place pour qu’ils puissent s’adapter rapidement aux changements induits par le projet.
  • Au cœur de tout cela, le pilier Digital/Numérique.

Le digital est au service de la transformation de l’entreprise, il va venir lier l’ensemble des 4 piliers de transformation de l’entreprise.

Derrière chacun de ces piliers, il y a des femmes et des hommes qui interviennent et c’est avec eux que la transformation, le changement, pourra se faire. Les impliquer est donc indispensable au succès du projet !

À quels défis devrez-vous faire face ?

L’infrastructure existante

Comprendre l’environnement existant est essentiel afin de pouvoir planifier les étapes nécessaires à la migration.

La stratégie de migration

Il existe différentes stratégies de migration et pour choisir quelle stratégie mettre en œuvre, il va falloir répondre aux questions suivantes :

  • Quels sont les besoins spécifiques de l’organisation ?
  • Quelle est la complexité des services à migrer ?
  • Quel est l’objectif de la migration ?

Une stratégie de migration adaptée va permettre de réduire les risques tout en augmentant les avantages tirés de la migration.

La sécurité des données

Il faut mettre en place toutes les mesures nécessaires à la protection des données, non seulement lors du transfert mais également lors du stockage (gestion des identités et des accès, chiffrement, conformité réglementaire, etc.).

La gestion des coûts 

Une migration vers le cloud implique bien sûr des dépenses (coûts d’infrastructure, de migration de données, de formation, d’achat de licences, etc.) et il est indispensable d’optimiser ces dépenses le plus tôt possible, pour éviter les dépenses inutiles.

Mettre le FinOps au début d’un « move to cloud » est indispensable.

La disponibilité et la performance

Il est essentiel de s’assurer que les applications et services migrés soient toujours disponibles et opérationnels pour vos utilisateurs.

La résistance au changement

Cette résistance au changement va se manifester par des craintes et réticences liées à différents facteurs :

  • Une peur de l’inconnu : nouveaux outils, nouvelles façons de travailler, impacts sur les habitudes de travail…
  • Une peur de perte de contrôle sur son travail
  • Une redistribution des rôles et responsabilités – certaines compétences peuvent devenir obsolètes, de nouveaux besoins liés au cloud peuvent apparaître…
  • Un impact sur la collaboration et la communication : lors d’une transformation digitale, différentes équipes vont être amenées à travailler ensemble… vos collaborateurs vont devoir apprendre à travailler avec des personnes avec lesquelles ils n’avaient pas forcément l’habitude de collaborer…
  • Un besoin de nouvelles compétences : l’arrivée du cloud et de technologies nouvelles implique également de nouvelles compétences techniques
  • Une préoccupation de l’emploi : qui dit cloud dit nouvelles compétences et nouveaux métier… Votre collaborateur pourra se demander ce qui se passera s’il n’arrive pas à s’adapter…

Lors d’un projet de « move to cloud », ou plus généralement dans un projet de transformation numérique, de nombreuses personnes vont être impactées par le changement : les employés de l’entreprise, les équipes de développement, les leaders, la gouvernance, les équipes support…

La résistance au changement est un des 1ers facteurs bloquants au bon déroulement des projets de transformation, accompagner ces différents acteurs sera donc crucial à la réussite de votre projet !

Quelles bonnes pratiques pour un « move to cloud » réussi ?

Diriger

Avant toute chose, il est essentiel d’écrire sa stratégie d’entreprise et de définir sa gouvernance – cette dernière doit être écrite, claire et accessible à tous les collaborateurs de l’entreprise.

Elle se compose de 3 axes :

  • Le projet d’entreprise
  • La transformation organisationnelle – lors d’une transformation cloud, les grosses équipes sont généralement divisées en équipes de petite taille portant des produits (les squads ou équipes produit)
  • La partie technique

Partager

Il est fondamental d’expliquer cette gouvernance, d’y sensibiliser les collaborateurs, de les accompagner tout au long du projet de transformation voire de les faire participer, sans quoi l’adhésion au projet sera très compliquée, pour ne pas dire impossible.

Identifier les key leaders qui vous aideront à porter le projet de transformation auprès de l’ensemble de vos collaborateurs est indispensable pour créer l’adhésion. Ils doivent avoir des objectifs clairs, chiffrés et réalisables (ex : X% de migration sous le cloud sur l’année).

Les managers doivent eux aussi être convaincus par le projet afin de ne pas constituer un obstacle à son bon déroulement.

Accompagner

Il ne faut pas hésiter à passer du temps en amont du projet pour constituer une équipe experte de la transformation digitale. Il sera important de définir comment cette équipe accompagnera et portera le projet concrètement. Ce sera du temps et de l’argent économisés par la suite !

Mesurer

« Qui ne se mesure pas, ne progresse pas ! »

Il est indispensable de mettre en place des KPI de transformation et de les exploiter : KPI sur le taux de transformation des serveurs passés dans le cloud, KPI sur la partie FinOps, KPI sur la partie Sécurité, KPI sur le taux de conformité des applications, etc.

Il est ensuite possible d’utiliser ces chiffres pour challenger les équipes, afin d’optimiser encore la plateforme.

Attention à simplifier au maximum les reportings qui en découlent – personne n’a le temps (ni l’envie) de lire un document de 50 pages !

Impliquer et former

N’hésitez pas à consulter les équipes techniques ! Elles sont les mieux placées pour analyser et remonter des problèmes ainsi que trouver des solutions pour y répondre.

Veillez à bien cadrer le sujet avec les équipes avant de définir le planning du projet. Cela permettra notamment de limiter les frustrations et de réduire les délais de réalisation. Ne tombez pas dans le piège du pilotage par les délais sans avoir effectuer votre cadrage technique préalablement.

Objectivez sur le court terme : Listez vos étapes et vos tâches de façon la plus fine et détaillée possible.

Enfin, pour la montée en compétence de vos collaborateurs, n’hésitez pas à utiliser les crédits de formation proposés par les fournisseurs.

Le mot d’ordre d’une migration réussie : l’humain !

Vous savez désormais que le facteur humain est un des facteurs clés de succès à la réussite de votre projet de migration vers le cloud (et pour toute transformation au sein de votre entreprise d’une manière général), alors n’oubliez pas d’impliquer vos équipes ! Comme dit l’adage, seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ! 

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur la migration vers le cloud, découvrez ces deux contenus qui pourraient vous intéresser :

D’après le meetup Rock’n’Cloud animé par Romain BERTHE, Product Manager et Étienne DHAUSSY, Scrum Master & Coach Agile @ Daveo

Article Précedent

IA générative : comment bien transformer un dessin en une image en temps réel ?

Articles associés

Shopping Basket